avril 26

Un nouveau genre pictural: le paysage méditerranéen

Voyage pittoresque Adam ca 1840Les paysages méditerranéens ont particulièrement intéressé les peintres de la modernité. L’invention de ce thème pictural montre que l’histoire de l’art s’inscrit dans une histoire plus large des représentations. Elle relève des rapports des hommes au territoire et à  l’espace vécu. Les historiens de l’art ont bien établi les sources de ces représentations. Elles remontent à la Renaissance avec l’apparition du paysage en tant que genre artistique majeur. Il fait suite à la découverte des règles mathématiques de la perspective. La mise en scène de l’Histoire Sainte va occuper une place dominante dans cet art du paysage, à côté des grands épisodes de la mythologie. Ces paysages demeurent cependant européens dans leur ensemble, au niveau de la végétation représentée. Pour comprendre les évolutions de la modernité, l’une des pistes relève du souci des artistes de peindre sur le terrain. Il s’agit au départ de genres mineurs, comme l’aquarelle, redevables aux premiers touristes en villégiature sur les routes de l’Italie. Lorsque les impressionnistes découvrent à leur tour ces régions, la villégiature a profondément modifié leurs paysages, avec l’introduction massive de plantes exotiques. L’importance du palmier dans les représentations témoigne de l’inscription des artistes dans l’élaboration de ce nouveau paysage, l’exotisme végétal. Au travers des références religieuses du tourisme originel, l’art du paysage participe d’une relecture des représentations bibliques et mythologiques inaugurées par la Renaissance. Son apport original relève de la découverte, en 1839, de la loi du contraste simultané des couleurs par le chimiste français Chevreul.

Lire : art.listephoenix

 



Ecrit 26 avril 2016 par passionsvegetales dans la catégorie "Non classé